Lettre aux lecteurs de mon livre, ‘’Nos dents, une porte vers la santé’’ et à ceux qui voudraient entrer dans la dento-humanosophie.

Je reçois de plus en plus de lettres dans lesquelles je note une réelle incompréhension ou tout au moins une confusion. Je vous fais part d’une partie de la dernière lettre qui m’a incité à éclaircir sur ce sujet.

« Je vous contacte après avoir lu votre livre. J’ai un problème assez important et il me manque beaucoup de dents ; je suis atteint d’un dérèglement de la thyroïde… je recherche une vraie solution ; il me paraît possible de régler mon problème grâce à un bon dentosophe, expérimenté. »

Cette dernière phrase peut porter à confusion ; elle est au centre de l’enjeu qui se présente à l’humanité. Il y a un mot qui change tout ; c’est grâce. Derrière ce mot on peut imaginer que la personne remet sa santé aux mains du Dentosophe !

Dans mon premier livre, il existe un chapitre primordial qui, souvent, n’est pas suffisamment  approfondi. Ce chapitre est, ‘’Qu’est ce que guérir ?’’

Ce passage révolutionne toute la pensée actuelle, à savoir que la maladie est uniquement présente pour DIRE à l’homme que son fonctionnement n’est pas juste. C’est le feu rouge qui demande de s’arrêter ; pour passer au vert, il nous faut comprendre POURQUOI cette maladie nous arrive et COMMENT nous pouvons la faire disparaitre.

Il n’y a aucun hasard, aucune malédiction ou malchance ; l’homme est le SEUL responsable (mais attention pas coupable) de ses maladies ; il est donc le seul à pouvoir GUERIR de sa maladie.

Cette conception de la maladie, qui vient de l’intérieur, ne peut pas être guérie par l’extérieur, c’est-à-dire par le médecin et ses médicaments, mais seulement par l’être humain lui-même. C’est la différence fondamentale entre rémission et guérison.

Ce sont mes certitudes à propos de la santé et de la maladie.

Je comprends tout à fait qu’on puisse ne pas être en accord avec cela.

Si l’homme pense que les maladies lui viennent de l’extérieur, par hasard, alors il doit s’adresser à la médecine actuelle.

Si l’homme pense que les maladies lui viennent de l’intérieur et qu’il en est le seul responsable, alors il peut s’adresser au dento-humanosophe, qui pourra l’accompagner et l’éveiller sur SON chemin.