Le 20 septembre 2018, un miracle s’est produit.

Le Professeur Khayat, éminent cancérologue et chercheur depuis plus de 40 ans, vient d’écrire un livre, ‘’ l’enquête vérité, ne plus avoir peur du cancer ‘’, dans lequel il annonce une bombe médiatique, en parlant du stress et de notre état d’être qui seraient la source des cancers.
Mieux vaut tard que jamais ; cet homme, comme tous les autres cancérologues actuels, a toujours nié la relation causale de l’être humain à sa maladie (le mal a dit). Il proclame aujourd’hui cette phrase : ‘’ nous sommes nos cellules ‘’.
Cela fait plus de trente ans que je l’ai vérifié dans mon cabinet et dans celui de tous mes amis (ies) dento- humanosophes.
Jusqu’à maintenant aucune personne de la médecine officielle ne s’est aventurée sur ce chemin, à savoir que la maladie ne viendrait plus de l’extérieur mais serait développée par l’homme lui-même. C’est une révolution qui devrait ‘’théoriquement ’’ remettre en question toute la vision de la médecine… des médecins et surtout de leurs études.

La formation de dentosophie a été à l’origine réservée aux dentistes. Puis je l’ai ouverte à des non-dentistes. Je me suis aperçu que les dentistes avaient une grosse difficulté ; il leur fallait désapprendre leur enseignement d’origine alors que les non-dentistes n’avaient pas cet obstacle à affronter mais ils en avaient un autre ; celui de penser ne pas être légitimes dans leur démarche car ils n’étaient pas dentiste.
La dento-humanosophie fonctionne de façon totalement opposée au savoir de la médecine dentaire actuelle.
Mon rôle est d’aider à faire comprendre aux non-dentistes qu’en fait les dentistes actuels ne savent rien de la dento-humanosophie et qu’ils n’ont pas plus de légitimité qu’eux dans cette approche.
Les expériences de ma vie m’ont amené à cette évidence.

La dento-humanosophie peut être pratiquée professionnellement par n’importe quel être humain, à condition que ce dernier se forme à l’AUTHENTIQUE CONNAISSANCE de l’homme enseignée par l’humanosophie.